Sorbet ou Marron Glacé ?

C’est la question que je me suis posée aujourd’hui en jetant un coup d’oeil à mes deux dernières créations : la première tout en éclosion printanière de jaune, pêche et rose, la deuxième étalant langoureusement ses tons de chocolat.

  

Entre les deux mon coeur balance, disais-je, surtout pour un début de mois de Mars, celui des journées qui rallongent, de la lumière qui change et du frémissement des bourgeons prêt à s’épanouir.

Mais alors que je sirote mon thé au goût d’hiver, en regardant la pluie qui tombe par la fenêtre, je repense aux réactions des gens que j’ai croisé en emmenant mon fils à l’école, aux regards fuyants et gestes agacés entre grève de la cantine, embouteillage matinal et bien sûr – LA PLUIE.

Ah mais qu’est-ce qu’on en entend parler de celle là, ce fléau du 21ème siècle, invention du ciel faite pour nous gâcher la vie et compliquer un quotidien déjà bien rempli…

Pourtant, nous serons bien contents une fois l’été venu de nous régaler de tomates, de concombres, de melons et abricots, de ratatouille et caviar d’aubergine…

Pourquoi donc sommes nous devenus incapables (ou moins capables) d’apprécier la pluie à sa juste valeur ? Les citadins que nous sommes seraient-ils à ce point déconnectés de la réalité de la saisonnalité ? Ou voudrions nous juste le beurre et l’argent du beurre ?

L’idée n’est pas ici de pontifier (moi aussi des fois je râle…) mais plutôt de plaider en faveur de la pluie qui, très injustement, n’est jamais celle dont on parle quand on évoque le beau temps.

Il y a plusieurs années, lors d’un dimanche pluvieux, j’étais allée repêcher au fond du sac à linge sale des affaires que mes petits pourraient salir sans que ce soit un drame et après avoir enfilé une paire de bottes en caoutchouc, des manteaux chaud et mis à mijoter un plat sur mon fourneau, nous étions allés marcher dans les flaques et sous la bruine. Ce souvenir est un de mes préférés.

Et pour être tout à fait honnête, j’avoue que plus que la pluie, c’est sans doute l’anticipation de la chaleur d’un foyer qui me plaît tant.

Et aussi le fait que ces journées sont parfaites pour tricoter.

Oui mais si on bosse ? Eh bien même là on peut s’offrir 10 minutes de plaisir en marchant dans les flaques ou en rejouant la fameuse scène de Singing in the rain tout en savourant à l’avance ce moment où on sera au chaud, au sec et à l’abri.

Oui mais les sans-abris justement ? Bien sûr que vivre dehors quand il pleut ça n’est pas drôle. Tout comme quand il y a du vent ou de la neige, qu’il fait 40°, que vous êtes seul, parfois bourré et que vous ne pouvez pas prendre de douche quand vous voulez. On est d’accord.

Oui mais tu ne travailles pas dehors toi ! Moi non mais mon père oui. Il est jardinier. Et je ne l’ai encore pas trop entendu râler à ce sujet cet hiver.

Et d’ailleurs, j’ai vérifié : l’hiver 2016/2017 affiche une pluviométrie inférieure à la normale de 50% sur l’ensemble du territoire français (si l’on exclue la Corse ainsi que le Languedoc Roussillon, soyons précis) ce qui, en langage courant s’appelle une sécheresse.

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi on a tendance à parler de la météo quand on croise les voisins ou des gens que l’on ne connaît pas tellement ?… J’ai longtemps pensé que c’était parce que ça n’était pas a priori un sujet sensible (quoique à la longue, les jérémiades sur la pluie et le froid finissent aussi par me rendre un tantinet grognon). Mais pas que pardi ! Je l’avais oublié mais avant, le temps qu’il faisait était synonyme de bonne récolte et donc d’estomacs bien remplis ou à l’inverse de sécheresse ou de trop plein de pluie ce qui signifiait que vos enfants allaient mourir de faim.

Comprenez moi bien, j’aime aussi le soleil et la chaleur (raisonnable) et je ne milite pas pour un monde aquatique et bouillasseux.

A vrai dire, j’aime le rythme des saisons : la lumière dorée et les feuilles rousses de l’automne, les bougies et l’intériorité qu’apporte l’hiver, le renouveau et le vert du printemps ainsi que le chant des grillons et les longues soirées d’été.

Alors Sorbet ou Marron glacé ? Ben les deux mon général. Et chaque chose en son temps.


2 thoughts on “Sorbet ou Marron Glacé ?

  1. Leda Répondre

    C’est un bien joli article. J’aime beaucoup ta façon simple et sincère de nous parler des choses, qu’elles soient personnelles ou non. Je ne connaissais pas ton blog, du coup je l’ai mis dans mes favoris 😉

    1. Tricotencours_ Répondre

      Un grand Merci Leda ! Cela m’encourage grandement à poursuivre sur cette lancée… 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *